Thierry Danel

to be or not to be ?

La haute disponibilité est un enjeu important pour les infrastructures informatiques. Une étude de 2007 estime que la non-disponibilité des services informatiques peut avoir un coût de 440 000 euros de l’heure

Lors de la construction d’un Datacenter, l’infrastructure est conçue en tenant compte de cet enjeu ; les architectes IT doivent pouvoir concevoir leurs solutions en se basant sur ce modèle de résilience.

D’un point de vue alimentation électrique, il est nécessaire de double alimenter les équipements IT pour se calquer sur le design des infrastructures Datacenter et garantir ainsi une continuité de service en cas de pannes.

Malheureusement, par contraintes techniques ou financières, les équipements mono-alimentés sont toujours présents dans les Datacenter.

Mais alors, comment sécuriser un service lorsqu’un équipement de ce type se trouve au sein de la chaine électrique ?

Doubler les alimentations électriques

Pour certains équipements, il est possible de rajouter physiquement un second bloc d’alimentation électrique ou d’ajouter une alimentation extérieure permettant de sécuriser certains types d’équipements réseaux (système RPS Cisco).

Si c'est pas possible ?

Pour les autres cas, les STS  semblent être la seule solution. Lorsque je parle de STS, j’exclus les versions bas de gamme, qui, lors d’une défaillance électrique sur leur charge, laissent le défaut électrique se propager sur les sources électriques de la baie. Les protections en amont sont alors sollicitées, provoquant la coupure des alimentations de la baie et la perte de l’ensemble des équipements présents dans la baie.

Pour les versions de faible puissance, inférieures à 64A, de nouveaux modèles arrivent sur le marché ; plus performants, ils sont capables d’identifier un défaut électrique et de le gérer. Ces équipements sont plus coûteux, plus imposants et plus lourds à mettre en place. En cas de court-circuit en sortie de l’un des équipements alimentés, le STS inhibera la fonction de transfert de sources. Cette propriété empêche de transmettre le court-circuit sur l’autre voie et évite ainsi de perturber l’autre source. Les équipements double sources présents dans la baie resteront sous tension (pas de perte de file system, BDD, etc.)

Pour des besoins plus importants, des STS d’infrastructures capables de commuter jusqu’à 250A, peuvent être déployés pour sécuriser plusieurs baies. La protection est alors gérée par la sélectivité du disjoncteur se trouvant entre la charge mono-alimentée et le STS.

Même si des solutions existent, chaque déploiement d’une architecture IT en Datacenter doit se faire en tenant compte du niveau de redondance que l’on souhaite atteindre.

Et sinon ?

En tant qu’urbaniste, je privilégie la mise en œuvre d’une architecture basée sur la redondance matérielle et l’utilisation des mécanismes comme le clustering, la répartition de charge, la sécurisation des données, etc.

Il est aussi important d’adapter les procédures pour réduire les possibilités d’erreurs, et accélérer la reprise de l’activité dans le cas d’avarie sévère.

iDNA, forte de son expérience en datacenter, accompagne ses clients pour les aider à penser ce type d’intégration; n’hésitez pas à nous contacter pour en discuter.

Articles associés

to be or not to be ?

6 février 2020
La haute disponibilité est un enjeu important pour les infrastructures informatiques. Une étude de 2007 estime que la non-disponibilité des services informatiques peut avoir un coût de 440 000 euros de l’heure Lors de la construction d’un Datacenter, l’infrastructure est conçue en tenant compte de cet enjeu ; les architectes IT doivent pouvoir concevoir leurs […]

Comment réussir le déploiement d’un DCIM ? (2/2)

13 août 2019
Dans un article précédent, je vous expliquais la marche à suivre pour vous lancer dans la mise en place d'une solution DCIM...
Partager cet article
Derniers articles

La continuité d’activité face à la pandémie

  Le Coronavirus ou COVID-19, qui touche une grande partie des pays en ce moment, met à l’épreuve les services informatiques et les infrastructures de toutes les sociétés. Les Plans de Continuité d’Activité (PCA), quand il y en a !, sont tous testés grandeur nature actuellement, et parfois dans une situation non prévue, ou dont la […]

Ransomware, sont ils inéluctables?

Une municipalité, un hôpital, une chaîne de télévision, un constructeur automobile, un groupe de lingerie et un fabriquant de charcuterie, aucun rapport a priori ? Eh bien le dénominateur commun est qu’ils ont tous été victimes d’une attaque par ransomware et ont vu tout ou partie de leurs services paralysé, ou a minima fortement perturbé, […]

Sécurisation des accès réseaux, un enjeu majeur pour les entreprises

Les entreprises d’aujourd’hui sont confrontées à une croissance exponentielle du nombre d’équipements interconnectés au sein de leurs réseaux informatiques : Téléphone IP, switches, routeurs,  PC de bureau, ordinateurs portables, photocopieurs, caméras IP, des objets IoT (l’Internet des objets), équipements de visioconférences, ainsi qu’une multitude de mode d’accès à leurs réseaux internes qu’il faudra sécuriser, allant […]

to be or not to be ?

La haute disponibilité est un enjeu important pour les infrastructures informatiques. Une étude de 2007 estime que la non-disponibilité des services informatiques peut avoir un coût de 440 000 euros de l’heure Lors de la construction d’un Datacenter, l’infrastructure est conçue en tenant compte de cet enjeu ; les architectes IT doivent pouvoir concevoir leurs […]