Richard Hennebo

iDNA se prend au jeu !

Récemment, nous avons rencontré Cédric, créateur d’un jeu de société, qui cherchait
des volontaires pour l’aider à le tester et à l’améliorer. Comment refuser une si
belle occasion de s’amuser tout en étant utiles ?

Le but du jeu

Le but du jeu est de reprendre un journal de presse qui vivote et a bien du mal à décoller, parce que l’équipe en place n’a pas su correctement en gérer les priorités, les contraintes, et les ralentissements.

Concrètement, nous avons fait 2 équipes de 5 personnes qui devaient s’organiser pour que le journal paraisse dans les temps, tout en assurant certaines conditions sine qua non : pour chaque numéro, la publication de 4 actualités, 2 reportages etc.

Retours d’expérience

Rapidement, deux points importants se sont dégagés :

  • il fallait à la fois gérer l’urgence de la publication à court terme, et préparer les jours suivants, car le journal devait paraitre
    également sur la durée. Ou comment prendre en compte les limites et les contraintes d’un projet.
  • il était impossible de gérer tous ensemble chaque étape de publication, car nous devions publier chaque numéro en 5
    minutes. Il a donc fallu apprendre à faire confiance aux autres, et attribuer une responsabilité à chacun, sans que les autres
    interviennent (délégation, confiance) : l’approvisionnment en missions de départ, la phase d’étude de ces missions, puis leur
    réalisation et leur validation. Sachant qu’il était interdit d’alimenter les premières étapes, tant que la validation finale n’était
    pas réussie (gestion des dépendances).

Point positif, le jeu dure suffisamment longtemps pour que l’on parvienne à comprendre ses erreurs et améliorer sa stratégie d’un tour à l’autre.

De plus, au fur et à mesure, la stratégie des 2 équipes s’est clairement différenciée : dans l’une, un leader s’est naturellement dégagé (alors qu’il est arrivé en cours de route, bravo à lui pour la très grande capacité d’adaptation !). Mais la contrainte de temps imposant réellement de se faire confiance, il a dû rapidement attribuer un rôle précis à chacun. Dans l’autre équipe pas vraiment de leader, et une stratégie moins marquée.

Un jeu très intéressant, à la fois challengeant et prenant !

A l’arrivée, 2 équipes avec 2 modes de fonctionnement distincts, et forcément une seule gagnante ! Conclusion : le collectif ne fonctionne pas sans leadership et le collaboratif a ses limites, surtout s’il ne repose pas sur un management clair et suffisamment directif.

Articles associés

La continuité d’activité face à la pandémie

31 mars 2020
  Le Coronavirus ou COVID-19, qui touche une grande partie des pays en ce moment, met à l’épreuve les services informatiques et les infrastructures de toutes les sociétés. Les Plans de Continuité d’Activité (PCA), quand il y en a !, sont tous testés grandeur nature actuellement, et parfois dans une situation non prévue, ou dont la […]

to be or not to be ?

6 février 2020
La haute disponibilité est un enjeu important pour les infrastructures informatiques. Une étude de 2007 estime que la non-disponibilité des services informatiques peut avoir un coût de 440 000 euros de l’heure Lors de la construction d’un Datacenter, l’infrastructure est conçue en tenant compte de cet enjeu ; les architectes IT doivent pouvoir concevoir leurs […]
Partager cet article
Derniers articles

La continuité d’activité face à la pandémie

  Le Coronavirus ou COVID-19, qui touche une grande partie des pays en ce moment, met à l’épreuve les services informatiques et les infrastructures de toutes les sociétés. Les Plans de Continuité d’Activité (PCA), quand il y en a !, sont tous testés grandeur nature actuellement, et parfois dans une situation non prévue, ou dont la […]

Ransomware, sont ils inéluctables?

Une municipalité, un hôpital, une chaîne de télévision, un constructeur automobile, un groupe de lingerie et un fabriquant de charcuterie, aucun rapport a priori ? Eh bien le dénominateur commun est qu’ils ont tous été victimes d’une attaque par ransomware et ont vu tout ou partie de leurs services paralysé, ou a minima fortement perturbé, […]

Sécurisation des accès réseaux, un enjeu majeur pour les entreprises

Les entreprises d’aujourd’hui sont confrontées à une croissance exponentielle du nombre d’équipements interconnectés au sein de leurs réseaux informatiques : Téléphone IP, switches, routeurs,  PC de bureau, ordinateurs portables, photocopieurs, caméras IP, des objets IoT (l’Internet des objets), équipements de visioconférences, ainsi qu’une multitude de mode d’accès à leurs réseaux internes qu’il faudra sécuriser, allant […]

to be or not to be ?

La haute disponibilité est un enjeu important pour les infrastructures informatiques. Une étude de 2007 estime que la non-disponibilité des services informatiques peut avoir un coût de 440 000 euros de l’heure Lors de la construction d’un Datacenter, l’infrastructure est conçue en tenant compte de cet enjeu ; les architectes IT doivent pouvoir concevoir leurs […]