Jean-Francois Beauzel

Réseau et Sécurité, amalgame pour un échec

Certains penseront que je suis parfois un peu négatif, ceux qui me connaissent savent que ce n’est pas totalement faux, mais le raccourci réseau = sécurité perdure encore et ce pour le meilleur, mais surtout pour le pire.

Photo by Taylor Vick on Unsplash

Se concentrer uniquement sur la défense périmétrique reste une erreur fréquente

Certes, et je suis le premier à le dire, maîtriser totalement les flux entrant et sortant de vos infrastructures et environnements, c’est se protéger contre des vecteurs et méthodes d’attaques bien connus, anciens… et toujours terriblement efficaces (reverse shell, connexion à des serveurs Command & Control…). Mais il est impossible de construire une bulle isolée de tout car cela va à l’encontre même de l’essence même d’un système d’information, qui doit pouvoir être accessible.

la sécurité ne se réduit pas au réseau

Mon point est justement le suivant : les équipes réseaux qui sont généralement en charge des mécanismes de défenses périmétriques, ne sont pas là pour mettre en œuvre les mécanismes de défense nécessaires sur les serveurs et postes de travail. Il n’est également pas dans leurs attributions de maintenir à jour les systèmes d’exploitation, binaires et librairies présentes.

L’infrastructure peut permettre d’isoler tout ou partie du système d’information, mais ne pourra généralement rien si un malware, par exemple de type “ransomware” (logiciel malveillant d’extorsion), se propage à l’ensemble des terminaux de vos utilisateurs ou entre vos différents environnements si ceux-ci ne sont pas correctement segmentés. Et ceci n’est qu’un petit aperçu des limites de la défense périmétrique.

Il est également nécessaire de garder en tête que, pour une équipe réseau, analyser les logs de sécurité n’est pas nécessairement trivial. Prenez une alerte générée par un NIDS/NIPS (Sonde de détection/ prévention d’intrusion), un WAF (firewall applicatif web) ou autre, et essayez de définir s’il s’agit d’un faux positif, ou d’une alerte légitime. Et si cette alerte est  une simple tentative qui a échoué, ou la trace d’une attaque réussie…

Sécurité = Réseau + Système + Web/Cloud + Gouvernance + ...

Clairement, analyser ces traces est un métier à part et nécessite généralement de combiner des connaissances en réseau, système, technologie web et en cybersécurité. Ainsi, la sécurité est et restera un domaine transverse et pluridisciplinaire qui a besoin d’une approche globale, en utilisant de manière coordonnée les différents mécanismes de défense existants.

Ne vous méprenez pas, je ne prétends pas qu’un ingénieur réseau ne pourra jamais devenir un analyste sécurité efficace, ayant moi même un passé réseau, mais que cela ne suffira pas dans ses tâches quotidiennes, et sur des systèmes dont il n’a pas nécessairement la connaissance car hors de son périmètre et de sa qualification technique.

Au final, l’important sera de coordonner les compétences de chacun, pour les faire travailler ensemble sur le traitement des incidents de sécurité, et l’amélioration continue des mécanisme de protection et de détection. Et si vous avez besoin d’aide pour mettre en place cette organisation, iDNA est là pour vous épauler.

Articles associés

“Zero Trust”, la bonne résolution post-confinement ?

15 septembre 2020
Ce n’est un secret pour personne, la cyber-criminalité a été particulièrement onéreuse pour les entreprises en 2019, qui ont vu le coût moyen des incidents (ou cyber-attaques) passer de 3 M€ à 4,6 M€. Entre les ransomware, virus, malwares, chevaux de Troie (trojans) et diverses campagnes de phishing, il y a fort à faire pour […]

Ransomware, sont ils inéluctables?

24 mars 2020
Une municipalité, un hôpital, une chaîne de télévision, un constructeur automobile, un groupe de lingerie et un fabriquant de charcuterie, aucun rapport a priori ? Eh bien le dénominateur commun est qu’ils ont tous été victimes d’une attaque par ransomware et ont vu tout ou partie de leurs services paralysé, ou a minima fortement perturbé, […]
Partager cet article
Derniers articles

Les technologies réseaux au service de l’IoT

L’IoT (Internet of Things = objets connectés) est de plus en plus présent dans notre quotidien via des objets connectés à notre téléphone, notre PC… Actuellement, les objets les plus courants sont les montres et les capteurs portables, mais la tendance est au développement de ces objets (frigo, cafetière, balance pour ne citer que ceux-là). […]

CAT8 : le câblage du futur pour les Datacenter ?

Aujourd’hui, les Datacenter ont besoin de débits de plus en plus élevés, d’une grande flexibilité et de pouvoir effectuer des migrations à moindre coût. À cause de la virtualisation, des applications mobiles, du « Big Data », des nouveaux modes de travail, de la convergence réseau et service, et du streaming vidéo et audio, les […]

“Zero Trust”, la bonne résolution post-confinement ?

Ce n’est un secret pour personne, la cyber-criminalité a été particulièrement onéreuse pour les entreprises en 2019, qui ont vu le coût moyen des incidents (ou cyber-attaques) passer de 3 M€ à 4,6 M€. Entre les ransomware, virus, malwares, chevaux de Troie (trojans) et diverses campagnes de phishing, il y a fort à faire pour […]

La continuité d’activité face à la pandémie

  Le Coronavirus ou COVID-19, qui touche une grande partie des pays en ce moment, met à l’épreuve les services informatiques et les infrastructures de toutes les sociétés. Les Plans de Continuité d’Activité (PCA), quand il y en a !, sont tous testés grandeur nature actuellement, et parfois dans une situation non prévue, ou dont la […]