Jean-Francois Beauzel

Réseau et Sécurité, amalgame pour un échec

Certains penseront que je suis parfois un peu négatif, ceux qui me connaissent savent que ce n’est pas totalement faux, mais le raccourci réseau = sécurité perdure encore et ce pour le meilleur, mais surtout pour le pire.[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

Se concentrer uniquement sur la défense périmétrique reste une erreur fréquente

Certes, et je suis le premier à le dire, maîtriser totalement les flux entrant et sortant de vos infrastructures et environnements, c’est se protéger contre des vecteurs et méthodes d’attaques bien connus, anciens… et toujours terriblement efficaces (reverse shell, connexion à des serveurs Command & Control…). Mais il est impossible de construire une bulle isolée de tout car cela va à l’encontre même de l’essence même d’un système d’information, qui doit pouvoir être accessible.

la sécurité ne se réduit pas au réseau

Mon point est justement le suivant : les équipes réseaux qui sont généralement en charge des mécanismes de défenses périmétriques, ne sont pas là pour mettre en œuvre les mécanismes de défense nécessaires sur les serveurs et postes de travail. Il n’est également pas dans leurs attributions de maintenir à jour les systèmes d’exploitation, binaires et librairies présentes.

L’infrastructure peut permettre d’isoler tout ou partie du système d’information, mais ne pourra généralement rien si un malware, par exemple de type « ransomware » (logiciel malveillant d’extorsion), se propage à l’ensemble des terminaux de vos utilisateurs ou entre vos différents environnements si ceux-ci ne sont pas correctement segmentés. Et ceci n’est qu’un petit aperçu des limites de la défense périmétrique.

Il est également nécessaire de garder en tête que, pour une équipe réseau, analyser les logs de sécurité n’est pas nécessairement trivial. Prenez une alerte générée par un NIDS/NIPS (Sonde de détection/ prévention d’intrusion), un WAF (firewall applicatif web) ou autre, et essayez de définir s’il s’agit d’un faux positif, ou d’une alerte légitime. Et si cette alerte est  une simple tentative qui a échoué, ou la trace d’une attaque réussie…

Sécurité = Réseau + Système + Web/Cloud + Gouvernance + ...

Clairement, analyser ces traces est un métier à part et nécessite généralement de combiner des connaissances en réseau, système, technologie web et en cybersécurité. Ainsi, la sécurité est et restera un domaine transverse et pluridisciplinaire qui a besoin d’une approche globale, en utilisant de manière coordonnée les différents mécanismes de défense existants.

Ne vous méprenez pas, je ne prétends pas qu’un ingénieur réseau ne pourra jamais devenir un analyste sécurité efficace, ayant moi même un passé réseau, mais que cela ne suffira pas dans ses tâches quotidiennes, et sur des systèmes dont il n’a pas nécessairement la connaissance car hors de son périmètre et de sa qualification technique.

Au final, l’important sera de coordonner les compétences de chacun, pour les faire travailler ensemble sur le traitement des incidents de sécurité, et l’amélioration continue des mécanisme de protection et de détection. Et si vous avez besoin d’aide pour mettre en place cette organisation, iDNA est là pour vous épauler.

Articles associés

Les IA font évoluer les attaques

7 février 2024
  Jusqu’à présent, les attaques liées à l’ingénierie sociale (Social Engineering) étaient en tête sur la liste des vecteurs de compromission initiale. C’était sans compter sur l’IA (Intelligence Artificielle) qui est en passe de faire exploser les records !   Une accélération des attaques Depuis fin 2022, le nombre de phishing a été multiplié par […]

La méthode FAIR : un guide vers une gestion efficace des risques pour votre entreprise.

13 décembre 2023
  Cette méthode, qui gagne en popularité, offre une perspective unique et pragmatique pour évaluer et gérer les risques de manière plus efficace et précise. Cet article revient sur les principes fondamentaux de la méthode FAIR et son application concrète.     FAIR: Factor Analysis of Information Risk Le standard FAIR est un modèle analytique […]
Partager cet article
Derniers articles

Portrait de Francisca, Chargée des Ressources Humaines au sein du groupe iDNA

Depuis juin 2021, Francisca occupe le poste de Chargée des Ressources Humaines au sein du groupe iDNA. Elle a accepté de nous livrer son parcours, son poste et ses spécificités, mais aussi sa vision et ses valeurs.   Peux-tu te présenter rapidement ? Je m’appelle Francisca, j’habite en banlieue parisienne et je suis chargée des Ressources […]

Portrait d’Aurore, Responsable des Ressources Humaines au sein du groupe iDNA

Depuis 8 ans maintenant, Aurore occupe le poste de Responsable des Ressources Humaines au sein du groupe iDNA. C’est avec un grand sourire qu’elle a accepté de répondre à nos questions. Découvrez son parcours, son poste et ses spécificités, mais aussi sa vision et ses valeurs.    Peux-tu te présenter rapidement ? Je m’appelle Aurore, j’ai […]

Les IA font évoluer les attaques

  Jusqu’à présent, les attaques liées à l’ingénierie sociale (Social Engineering) étaient en tête sur la liste des vecteurs de compromission initiale. C’était sans compter sur l’IA (Intelligence Artificielle) qui est en passe de faire exploser les records !   Une accélération des attaques Depuis fin 2022, le nombre de phishing a été multiplié par […]

La méthode FAIR : un guide vers une gestion efficace des risques pour votre entreprise.

  Cette méthode, qui gagne en popularité, offre une perspective unique et pragmatique pour évaluer et gérer les risques de manière plus efficace et précise. Cet article revient sur les principes fondamentaux de la méthode FAIR et son application concrète.     FAIR: Factor Analysis of Information Risk Le standard FAIR est un modèle analytique […]